Catégories
Assurance, Mutuelle

Qu’est-ce que l’assurance-emploi ? Quand faut-il souscrire ?

Les employés reçoivent plusieurs avantages et allocations en guise de bénéfices pour exercer un emploi à temps plein. L’« assurance-emploi « est un programme d’indemnisation parapluie qui agit comme un tampon lorsqu’un employé n’est pas en mesure de fournir ses services et, par conséquent, perd certains avantages liés à l’emploi. Comprenons-en davantage sur ce programme.

L’assurance-emploi est conçue en gardant à l’esprit les difficultés rencontrées par les employés. L’application la plus probable de cette prestation est le soutien et le soulagement qu’elle apporte à ceux qui sont temporairement au chômage. Ces personnes peuvent se trouver entre deux emplois, être confrontées à la maladie, à la naissance d’un enfant ou à l’éducation d’un enfant, ou même fournir des soins et un soutien essentiel à un membre de la famille qui risque de mourir. Dans de telles périodes éprouvantes et difficiles, ce programme vient comme une grâce salvatrice et donne à l’individu les moyens de traverser cette phase avec plus de confiance.

Qui en bénéficie ?

Il est essentiel de se rappeler que vous pouvez demander cette prestation uniquement si vous avez cotisé au compte et que vous faites face à un chômage temporaire. Vous pouvez en bénéficier si vous pouvez prouver aux autorités que vous avez perdu votre emploi sans que ce soit votre faute. Une telle situation peut survenir en raison d’une pénurie de travail, voire de « pauses « saisonnières ou déclarées par la direction, ou encore de licenciements massifs.

Cette prestation peut également vous être versée en cas d’absence de travail.

Vous pouvez également bénéficier d’un avantage pécuniaire lorsque vous faites face à une interruption d’emploi pour cause de maternité ou de congé parental, ou si vous êtes malade et incapable de travailler. Il est intéressant de noter que vous êtes également susceptible de recevoir des «indemnités de pêche» si vous exercez une activité de pêche. Vous pouvez également demander des prestations de compassion, si vous devez faire face à une interruption inévitable de votre emploi pour fournir des soins ou une aide à un membre de votre famille malade.

Bureau

Procédure

Si vous avez un ancien compte d’assurance qui a expiré, vous devez d’abord réactiver ce compte. Si un sinistre a été enregistré au cours des 52 dernières semaines, la réactivation ne devrait pas poser de problème, selon le cas et l’analyse. En cas de réactivation, vous devez soumettre une demande en ligne à cet effet. Cela peut être fait 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 à partir de n’importe quel point d’accès Internet.

D’abord, soumettez une demande d’assurance – en ligne ou en personne – au centre de service aux employés le plus proche. Il s’agit de l’étape la plus essentielle, que vous ayez ou non reçu ou que vous vous attendiez à recevoir de l’argent lorsque vous étiez au chômage, ou que vous ayez égaré ou perdu votre relevé d’emploi (RE). Vous devez demander le RE à votre ancien employeur.

Cependant, même si les documents couvrant l’emploi antérieur ne sont pas traçables, vous devriez quand même soumettre votre demande, tout en essayant de mettre de l’ordre dans les dossiers. Il existe des agents spéciaux qui s’occupent de toute la procédure et calculent même le montant de votre demande. Idéalement, vous devriez présenter votre demande dès que vous cessez de travailler. N’oubliez pas que le dépôt de la demande au-delà d’un mois après votre dernier jour de travail, pourrait entraîner une perte des prestations.

Documentation

Vous devez garder en place certains documents lorsque vous déposez votre demande de prestation d’assurance. Il s’agit notamment de votre numéro d’assurance sociale (NAS) et du RE. Dans le cas du premier, vous devrez peut-être fournir une preuve de votre statut d’immigrant et un permis de travail, si nécessaire. Quant au second, il doit être disponible pour chaque emploi occupé pendant une période d’au moins 52 semaines. Vous devrez également produire une preuve d’identification personnelle telle que votre permis de conduire, votre certificat de naissance ou votre passeport, ainsi que les informations bancaires. Cela permet de garantir un paiement direct sur votre compte bancaire.

En cas de demande d’indemnité de maladie, vous êtes tenu de produire un certificat médical précisant la durée de votre incapacité de travail. Vous êtes également tenu de conserver et de produire la preuve de votre salaire total avant déductions, y compris les commissions et les montants bruts reçus ou qui vous sont encore dus, comme les indemnités de vacances, les indemnités de licenciement, la pension, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *